«

»

Dec 07

Roya SHAHLA, PhD Thesis

PhD defense by Roya SHAHLA.

07/12/2015 – 14:30

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Location: ICARE – 1C avenue de la recherche scientifique – campus CNRS Orléans

Title : Etude expérimentale et modélisation cinétique de l’oxydation de biocarburants – Impact sur les émissions de polluants (carbonylés et hydrocarbures aromatiques polycycliques).

Discipline: Chemistry – Physics

Abstract :

Le secteur des transports est soumis à des réglementations sévères visant à limiter les émissions polluantes à l’échappement. Les biocarburants ont reçu une attention particulière en tant que carburant de substitution ou additif aux carburants traditionnels permettant à la fois de remédier au problème de l’épuisement des ressources fossiles et réduire les émissions de certains polluants. Cette thèse a pour objectif principal d’étudier l’impact de l’incorporation des biocarburants oxygénés ou synthétiques aux carburants traditionnels sur les émissions de polluants non réglementés à savoir les composés carbonylés (aldéhydes et cétones) et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAPs) adsorbés sur la suie. Dans un premier temps, une étude a été menée dans une chambre de combustion interne. Les prélèvements des gaz à l’échappement suivis par les analyses chromatographiques en phase liquide ont permis d’évaluer l’effet de l’additivation du carburant sur les émissions de composés carbonylés. Une deuxième étude a été menée au moyen d’un brûleur à flamme plate permettant de collecter les suies sur les flammes riches dans des conditions stabilisées. Les mesures effectuées ont permis de déterminer l’effet de l’incorporation des biocarburants oxygénés au carburant sur la production de suie et le contenu d’HAPs adsorbés. Ce travail a été ensuite complété par l’étude de l’oxydation de trois additifs oxygénés à l’état pur en réacteur auto-agité à pression atmosphérique et dans un large domaine de température (530-1280 K) et de richesses (0,5-4). Les profils de concentration des réactifs, produits et principaux intermédiaires stables ont été établis par la spectroscopie infrarouge à transformée de Fourrier (IRTF) et chromatographie en phase gazeuse. Ces résultats ont été ensuite confrontés aux profils d’espèces obtenus par la simulation à l’aide des modèles cinétiques d’oxydation disponibles dans la littérature.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *